MUNA 2024 : initiation à la diplomatie aux Nations Unies

Le MUNA, c’est quoi ? Model of United Nations d’Anatole c’est s’initier à la diplomatie, écouter, défendre, débattre, proposer et argumenter devant 172 ambassadeurs, tout en prenant position et en représentant un pays afin d’arbitrer entre les intérêts de son gouvernement et le bien commun de l’humanité.

Entre février et mai 2024, les 180 élèves de 4e du collège Anatole France ont relevé un défi : reconstituer les débats de l’Organisation des Nations Unies dans un jeu de rôle en temps réel. Toute la promotion a revêtu le costume diplomatique, permettant à nos apprentis ambassadeurs de représenter 18 ambassades du monde entier (Togo, Australie, Pologne, Kenya, Singapour, Paraguay, Malaisie, Bulgarie, Afrique du Sud, Colombie, Fidji, Finlande, Royaume-Uni, Mexique, Corée du Sud, Bangladesh, Tunisie et Canada).

Les cours de géographie, d’anglais et de français ont servi de tremplin à ce projet riche en enseignements afin de préparer et débattre de leurs résolutions en anglais et en français (90 au total). Les élèves se sont distingués par leur intelligence et leur éloquence dans des débats de haut niveau, prenant la parole à la tribune dans l’une des 5 commissions, où siégeaient deux représentants de chaque pays. Chacune des commission a été présidée par les 17 présidents qui ont remarquablement géré et animé les débats avec assurance à l’issue desquelles, un vote a été émis.

 

Petit tour d’horizon des cinq commissions :

  1. Commission des ressources en eau : les élèves ont réfléchi à des méthodes écologiquement durables pour le dessalement de l’eau de mer et à garantir l’accès à l’eau potable dans toutes les situations de crise climatique. L’amélioration de la distribution et du recyclage des eaux urbaines a ensuite dominé les débats. En conclusion, les ambassadeurs de Singapour ont imposé l’obligation de recycler les textiles, un secteur économique grand consommateur d’eau.

  2. Commission sur les médias : Les présidents de séance ont animé une session de 3 heures sur la question : « Quelles propositions pour garantir la liberté d’expression et l’indépendance des médias ? » Chaque ambassade a défendu le point de vue de son pays, offrant une diversité de propositions. Lutter contre la censure ou combattre les fake news ? Favoriser les médias publics en misant sur leur indépendance ou diversifier l’offre médiatique privée en imposant des chartes déontologiques ? Agir pour la liberté d’expression ou pour la transparence éditoriale ?

  3. Commission sur les réfugiés internationaux : Les élèves ont réfléchi collectivement aux modalités et aux lieux d’accueil des réfugiés dans tous les pays. L’insertion économique, linguistique et numérique a été au cœur de débats très altruistes.

  4. Commission sur le dérèglement climatique : Les décisions collectives visant à limiter le dérèglement climatique ont été aussi concrètes qu’acceptables pour les pays représentés. Cette mobilisation a remis en question nos habitudes de mobilité, de consommation et d’utilisation de l’énergie. Il a aussi été largement question d’écosystèmes, de CO2 et de préservation des sols. Une alliance de pays européens, comprenant le Royaume-Uni, la Pologne et la Finlande, a proposé de commencer par changer les mentalités.

  5. Commission santé : Entre généralisation de l’état providence médical à tous les citoyens du monde et développement de l’accès à la santé dans les zones rurales reculées, les débats de la commission santé ont apporté dix nuances d’altruisme en début de matinée. Puis, la seconde partie des débats a validé des solutions plus contraignantes pour les laboratoires pharmaceutiques et facilité l’exercice pour le corps médical.

Chaque commission n’a pas seulement débattu des 18 résolutions qui lui étaient soumises ; elle a aussi été confrontée à des situations d’urgence concrètes en résonance avec l’actualité internationale. Grâce à l’improvisation, les talents ont pu s’épanouir: par la négociation, ils ont aidé des réfugiés soudanais, évité l’exploitation des ressources de l’Antarctique et encadré des tentatives de constitution de monopoles médiatiques ou pharmaceutiques. Des dilemmes inspirants qui ont transformé nos ambassadeurs en super-héros le temps d’un jeu de rôle.

En conclusion, ces débats résonnent comme le point d’orgue de deux années d’ét udes ; ils constituent également un point de départ pour un avenir proche, ponctué de défis d’éloquence. L’aventure n’est pas finie : dès le vendredi 24 mai, nos 180 ambassadeurs se réuniront en Assemblée générale pour clôturer ce projet en beauté. Tous les élèves et enseignants sont très fiers du travail d’investigation, d’altruisme et d’éloquence produit par toutes les équipes. L’implication unanime des élèves et le très bel état d’esprit général représentent une grande récompense pour cet ambitieux projet porté par de jeunes citoyens de la Terre.

Professeurs porteurs du projet (bravo à eux) : M. Blanchard, Mme Ouaknine, Mme Sahli, M. Da Cunha, Mme Bavard, M. Ouchen, Mme Boulaguigue, Mme Benzaquen, Mme Latrache et Mme Janson.

Les commentaires ne sont plus admis
Catégories
Calendrier 2023/2024
juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Les dernières actualités à la une